Retour à la recherche

Pierre à magie (collecte de coquillages) - Pierr...

Description analytique

Fossile d'un coquillage bivalve type palourde.

Fonctionnement et contexte

Les pierres sacrées, appelées aussi pierres magiques ou pierres propitiatoires, permettent de contrôler les éléments et certaines activités humaines comme la pêche, la culture, etc. Les pierres sont réservées à un usage précis, selon leur forme, et sont la propriété de clans particuliers. Elles sont souvent conservées dans les cimetières et manipulées par des évocateurs à qui l'on fait appel. Les pierres pour la pêche sont associées à des espèces particulières de poissons, de tortues ou de coquillages. Elles sont le plus souvent conservées dans des endroits secrets à l'abri du soleil, de la pluie et des personnes susceptibles d'entraver ou de détruire leurs pouvoirs magiques. La pratique de la pêche est généralement réservée aux hommes. Les femmes se chargent plutôt de la récolte des coquillages et des crustacés ou se contentent de la pêche en bordure du rivage ou en rivière. Ces pratiques sont l'affaire de spécialistes dont le savoir-faire est transmis de génération en génération. L'invocation des pierres magiques est basée sur la manipulation ritualisée d'éléments végétaux et minéraux servant de support à la communication avec le monde invisible des esprits. La présence de cet objet au musée est attestée à partir de 1986, mais sans plus de précisions dans l’inventaire.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie

Bibliographie

"Fisheries in the South Pacific region" Leblic Cornier 2018
Le Pays, magazine de la Province Nord ; Objet reproduit dans un article sur l'IPKD. Magazine Le Pays de la Province Nord N°75 de juillet 2012, p.33
"Vivre de la mer, vivre avec la terre... En pays kanak" SdO Paris 2008 ; p.197 photo d'E.DELL'ERBA