Retour à la recherche

Trompe - Instruments à vent - Musique - fu - Ver...

Description analytique

Trompe à embouchure terminale exécutée dans un internode de bambou. L'embouchure est dégagée au niveau d'un noeud et ménagée par un trou circulaire percé dans la cloison. L'extrémité inféreure est coupée à angle droit au dessous du noeud. Elle est décorée sur toute la hauteur de motifs décoratifs abstraits diposés perpendiculairement au sens du bambou: courbes imbriquées les unes dans les autres, et remplies par un point ou un carré.

Fonctionnement et contexte

Les trompes "fu" du Pays Asmat sont fabriquées à partir de sections de bambous (noeuds compris). L'une des extrémités est ensuite creusée tandis que l'autre est simplement percée pour obtenir l'embouchure dans laquelle on souffle. Elles accompagnent les tambours lors des fêtes. Elles étaient également utilisées durant les raids de chasse aux têtes pour terrifier l'ennemi et annoncer le retour victorieux des guerriers au village. Sur la région côtière du pays Asmat, on peut retrouver une similitude entre les motifs incisés sur les trompes et ceux sculptés sur les boucliers. Texte tiré du catalogue : "Art Asmat au musée de Nouvelle Calédonie" MNC 1999 Cet objet a été acheté à un collecteur australien en 1996.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie
"l'Art Asmat au MTNC" Musée de Nouvelle-Calédonie 04/11/1998 02/02/1999

Bibliographie

"Art Asmat. Collections du Musée Territorial de Nouvelle-Calédonie" ; Page 45

Date d'entrée / prise en charge du bien :

01/1996