Retour à la recherche

"Thomas Wright âgé de 50 ans" - Titre - Tirage p...

Désignation

"Thomas Wright âgé de 50 ans"
Tirage photographique n&b

Auteur :

Lerrant-Guépy (studio photographique) En savoir plus

Nom : Lerrant-Guépy
Prénom : (studio photographique)

Epoque, datation :

1918

Matière et technique

Papier ; Positif développé (DOP)
Carton

Mesures

Largeur en cm : 15.1 ; Hauteur en cm : 21.2 ; Epaisseur en cm : 0.2

Identification

MNC 2013.0.3

Description :

Portrait photographique en noir et blanc d'un homme au visage tourné vers son côté droit, regard au loin. Il a les cheveux courts et bouclés. Il est vêtu d'une chemise blanche à col droit et d'une veste noire. La photo est entourée d'un cadre rond de couleur verte.

Inscriptions / marques

Légende ; Français ; L'inscription est manuscrite et se trouve en bas à gauche de la photo donc à son recto. L'encre est noire. Il y est inscrit : "Thomas Wright âgé de 50 ans" ; En bas à gauche
Signature ; Français ; La signature se trouve au recto, en bas à droite de la photo. Elle est celle du studio-photo qui a prit la photo. On peut y voir inscrit : "Lerrant-Guepy Nouméa". La signature à perdu de son éclat et s'est estompé avec le temps, elle se fait donc très discrète. ; En bas à droite
Tampon ; Français ; Au verso de la photo en haut sur la gauche y figure le tampon du musée où l'on peut lire : "Nouvelle-Calédonie et dépendances, musée néo-calédonien"
Numéro d'inventaire ; Français ; Le numéro d'inventaire figure au verso de la photo en bas à droite. Numéro en encre noire et manuscrite où l'on peut lire : "89.124.22" ; En bas à droite

Fonctionnement et contexte

Nous avons peu d'information sur la date de l'acquisition de cette photographie au musée (avant 1989). On sait seulement grâce à la légende que c'est Thomas Wright qui se trouve sur la photo et qu'il a ce moment là 50 ans. Sachant qu'il est né en 1868, la photo a donc été prise vers 1918. Cette image a été utilisée pour réaliser l'illustration de la notice bibliographique de Thomas Wright dans "Calédoniens : Répertoire bio-bibliographique de la Nouvelle-Calédonie" de Patrick O'Reilly, 1953. D'après O'Reilly, Thomas WRIGHT était un colon, né le 17 janvier 1868 à Houaïlou (Nouvelle-Calédonie) d'un père anglais, Georges Wright, ancien capitaine de la marine marchande, venu se fixer à Houaïlou vers 1855. Sa mère était une des filles du chef Mindia de Houaïlou nommée Fonwiwé. Georges Wright n'aurait aucune parenté avec les Wright de Lifou. Après avoir exercé quelques années son métier de charpentier de marine, Thomas Wright quitta la Calédonie en 1902 pour établir des plantations de café au Vanuatu (alors Nouvelles-Hébrides). O'Reilly écrit de lui "Grand travailleur, pionnier aux vues hardies et courageuses, Thomas Wright, est un de ceux auxquels les Hébrides doivent leur développement. Il était un homme d'une grande bonté, hospitalier, cordial et qui aida plus d'une fois par des prêts de matériel ou de main-d’œuvre, les débutants ses voisins et assura à son nom une sympathie peu commune. Le Gouvernement avait reconnu son prestige et le travail accompli par lui aux Hébrides en lui accordant la Légion d'honneur. Il mourut à Nouméa, où il possédait une résidence depuis 1925, le 30 juin 1935, après une longue maladie. La France Australe du 2 juillet lui consacra plusieurs articles." La résidence évoquée est celle dénommée en 2018 "l'Amirauté", classée au titre des monuments historiques, par arrêté, le 10 septembre 2014 et abritant maintenant un bar-restaurant.

Référence bibliographique :

Calédoniens : Répertoire bio-bibliographique de la Nouvelle-Calédonie