Retour à la recherche

Natte - Tressage - Vannerie - Vie quotidienne

Désignation

Natte

Lieu :

Lifou (commune)

Epoque, datation :

1970, environ

Lieu :

Drehu : Aire coutumière
Nouvelle-Calédonie : Pays

Matière et technique

Pandanus: feuille (Pandanus tectorius- Pandanacée) ; Tressage - Vannerie

Mesures

Longueur en cm : 62 ; Largeur en cm : 44 ; Epaisseur en cm : 12

Identification

MNC 2010.5.1

Objet associé

MNC 2011.8.1 Aiguille à natte Collection MNC : Ensemble

Description :

Natte en pandanus finement tressé à l'armure croisée couchée, de forme diagonale et d'intervalle 2/2. Natte en pandanus tressé à l'armure croisée couchée, de forme diagonale et d'intervalle 2/2. La natte a été gardée telle qu'elle était roulée et conservée par Mme Zeula.

Fonctionnement et contexte

En 2013 a eu lieu au musée l'exposition "Hadfield" du nom du couple de missionnaires basés aux îles Loyauté qui ont collecté de nombreux objets à la fin du XIXe et au début du XXe. Une partie de cette collection est revenue en Nouvelle-Calédonie en 2009 grâce à un don de ses descendants. Elle est très importante car les objets des Loyauté sont particulièrement rares dans la plupart des musées. L'exposition a été organisée en partenariat avec le British Museum, de Londres, le Pitt Rivers Museum, d’Oxford, et le National Museum of Scotland, qui ont prêté également à cette occasion d’autres objets collectés par ces missionnaires en Nouvelle-Calédonie. Plusieurs chercheurs ont collaboré à ce projet, dont Anna Paini, ethnologue de l’Université de Vérone, en Italie, qui travaille depuis une vingtaine d’années à Lifou, et à qui le musée a alors demandé d’orienter ses recherches sur les objets de la collection « Hadfield », et / ou les techniques dont ils témoignent, ainsi que les représentations que les personnes en ont aujourd’hui. La natte MNC 2010.5.1 et l’aiguille MNC 2010.5.2 sont des dons, transmis au musée par Anna. Provenant de Lifou, ils s’inscrivent dans le cadre de cette collaboration. La natte a été donnée par Waxöma Zongo Zeula, de Drueulu, en 2010. On remarquera la finesse inhabituelle, semble-t-il en Nouvelle-Calédonie, de son tressage, trait caractéristique néanmoins de celles appartenant à la collection Hadfield. Lors d’un entretien à ce sujet, les femmes de Drueulu ont été catégoriques à ce sujet, « avant on faisait des nattes très fines », et la natte ici présentée en est un exemple. Waxöma l’a retirée de la pile de nattes anciennes qu’elle conserve chez elle. Elle a été tressée par la sœur aînée de sa mère, originaire de Hunëate (Wetr). Bien que son état ne soit pas des meilleurs, elle témoigne de pratiques et d’un « style » propres aux Loyauté, ainsi que de leur persistance. L’aiguille, elle, est assez inattendue. Ce don est dû à une femme âgée, Kuieqatr, résidant à Nathalo et appartenant à la famille Isamatro. Fait en 2011, il vient en quelque sorte en complément de la natte et sa présentation a été accompagnée de ces paroles : "A me la ke nylan nine lith ixöe kola umuth la ixöe tra lith matre tro la ixöe acatr. A me epin en gazo la ixöe me ze zeng la ixöe troa xom la nylan celë tra a lyn lai wedr ekelë ga xulu tra lith la ixöe ka ze zeng me min la nylan. Ase hë! " Ça c’est une aiguille pour tresser la natte, pour terminer la natte, pour que la natte soit solide. Plus tard quand la natte sera abimée et déchirée, il faut prendre l’aiguille, prendre la feuille de pandanus et faire passer dans le trou de l’aiguille pour réparer la natte déchirée avec l’aiguille. C’est fini ! [entretien du 31 mai 2011, conduit par Anna Paini, chez Tina (Wanaham, Lifou), avec la traduction de Jeannot Sapotr (Nouméa, le 2 mai 2012)] Texte tiré du cartel des inédits du musée mai 2012, écrit par Anna Paini et Françoise Cayrol-Baudrillart

Exposition

"Inédits du Musée" MNC-ALAM 2012 Musée de Nouvelle-Calédonie 01/05/2012 31/12/2012

Date d'entrée / prise en charge du bien :

25/06/2010