Retour à la recherche

Poterie tradition de Puen - Poterie à usage indé...

Désignation

Poterie tradition de Puen

Epoque, datation :

Période de Koné (2e m. du 1er millénaire av. J.C.)

Lieu :

Puen (îlot) : Ile
St Vincent (baie de)
Boulouparis (Commune)
Nouvelle-Calédonie : Pays

Matière et technique

Terre cuite décorée ; Cuisson à l'air libre

Mesures

Hauteur en cm : 20 ; Diamètre maximal en cm : 25 ; Poids (en kg) : 2.010

Identification

MNC 2014.12.1

Objet associé

D 2006.4.1 (N'existe pas- cessation de dépôt) Collection MNC : Même objet

Description :

Petite poterie ovoïde décorée d'incisions autour du col formant des motifs en chevrons. C'est la poterie qui a donné le nom à la tradition céramique du même nom, découverte par la famille Harbulot avant 1968 dans la première carrière de sable Creugnet (au sud-ouest de l’îlot Puen).

Fonctionnement et contexte

Extrait de l'article "Les traces préhistoriques de Boulouparis" par Christophe Sand (non daté) D'après les différentes fouilles archéologiques réalisées dans l'archipel, il apparaît que la plus ancienne arrivée de populations dans le Sud de la Mélanésie soit datée entre 1200 et 1000 ans avant J.C.. Ces populations, qui parlaient des langues austronésiennes, étaient originaires d'Asie du Sud-Est et avaient développé dans le Nord de la Mélanésie insulaire une culture originale, Leur progression s'échelonne durant la seconde moitié du deuxième millénaire avant J.C. à travers le Pacifique Sud-Ouest jusqu'en Polynésie occidentale. La présence de ces premiers arrivants est principalement caractérisée dans les sites archéologiques par la présence, sur les plages en bord de mer, de vestiges de poteries ainsi que de restes de nourriture. Si le Lapita et le Podtanéan (poteries imprimées au battoir) sont les traditions céramiques les mieux connues à ce jour et caractérisent le période de Koné, le Lapita ne semble pas avoir été présent durant longtemps dans le Sud-Ouest de la Grande Terre. Dans cette région, les populations fabriquaient principalement durant le premier millénaire avant J.C. des petites poteries ovoïdes décorées d'incisions, formant des motifs en chevrons ou en triangles, parfois rehaussées d'impressions au battoir gravé. Cette tradition céramique semble surtout avoir été développée autour de la baie de St Vincent. C'est ainsi qu'une de ces poteries, entière, a été découverte lors d'une exploitation de carrière de sable sur l'îlot Puen: cette découverte a incité à nommer la tradition céramique incisée caractéristique de la région de Païta-Boulouparis "la tradition céramique de Puen".

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie

Référence bibliographique :

SAND et al "Revision of NC Ceramic Sequence" 2011
"Parcours Archéologique" Cahiers de l'Archéo n°17, 2008
SAND C. "Les traces préhistoriques de Boulouparis"

Date d'entrée / prise en charge du bien :

14/11/2014