Retour à la recherche

Fusil Chassepot et baïonnette - Fusil Chassepot ...

Désignation

Fusil Chassepot et baïonnette

Matière et technique

Acier (alliage de fer) ; Laiton (alliage) ; Bois indéterminé (xylème)

Mesures

Longueur maximale en cm : 130 (fusil) ; Hauteur maximale en cm : 19 (fusil) ; Epaisseur maximale en cm : 5 (fusil) ; Epaisseur en cm : 2.8 (sabre-baïonnette) ; Poids (en kg) : 4.054 (fusil)
B.S. Longueur maximum : 140 ; B.S. largeur maximum : 30 ; B.S. Hauteur maximum : 8

Identification

MNC 2014.4.1 ab

Description :

Le fusil mesure 1,30 m et pèse 4,1 kg. Armé de son sabre-baïonnette, il atteint 1,88 m et pèse 4,7 kg. Il est constitué d'une crosse en bois et d'un système de culasse en acier. La baïonnette est constituée d'une poignée en laiton, d'une garde avec une douille (trou) et un quillon relevé et d'une lame en acier. La douille vient s'enfoncer sur la bouche du canon. La gouttière (visible sur la partie supérieure de la lame) est conçue pour réduire le poids. La lame a une forme caractéristique formant un S dite "yatagan".

Inscriptions / marques

Marque de fabrique ; Manufacture Impériale Mutzig Mle 1866 ; Mle: Modèle 1866
Poinçon ; Nombreux poinçons sur la boîte à culasse, ainsi que sur la crosse.
Numéro de série ; Le numéro figure sur la culasse et sur la boîte à culasse. ; E 12860

Fonctionnement et contexte

Le fusil d'infanterie modèle 1866, dit « Chassepot », est le premier fusil réglementaire à chargement par la culasse de l’armée française. Il permet donc le tir et surtout le rechargement couché, ainsi qu'une cadence de tir accrue. Les cartouches au corps en papier étaient confectionnées à la main dans des unités spéciales par des soldats formés à ça. La baïonnette est l'arme blanche conçue pour s'adapter au canon du fusil et destinée au combat rapproché. On voit ce type de fusils sur les clichés en rapport avec les combats liés à la révolte de 1878 en Nouvelle-Calédonie ainsi que sur les bambous gravés.

Date d'entrée / prise en charge du bien :

29/09/2014