Retour à la recherche

Couteau à igname - Couteau de cérémonie - Coutea...


Description :

Couteau monoxyle sculpté dont le manche est orné d'un décor ajouré constitué de deux barres perpendiculaires en relief au milieu desquelles se trouve un losange ajouré traversé par une barre.

Fonctionnement et contexte

D'après Kirk Huffman dans l'article "Couteaux de "cuisine" en bois et en bambou du nord du Vanuatu", tiré du catalogue "Vanuatu Oceanie, Art des îles de cendre et de corail" édition RMN, Paris 1996 : " Les couteaux en bois et en bambou employés pour la préparation de la nourriture, pour les repas et d'autres occasions encore existent dans tout le Vanuatu. Bien que, dans de nombreuses régions, ils aient rapidement disparu avec l'introduction des couteaux de "l'homme blanc" au XIXème siècle, ils sont parfois encore utilisés de nos jours- dans certaines régions isolées, particulièrement à cause de leur importance rituelle ou de certaines attitudes culturelles face à l'utilisation et la signification du fer ou de l'acier étranger. Encore aujourd'hui il peut être interdit ou mal vu, dans certaines régions du pays, de se servir de couteaux en fer ou en acier pour couper les ignames ou certains types de taro. " D'après l'ethnologue Patrice Godin, ce couteau et la série à laquelle il appartient ont été fabriqués à la demande du musée pour documenter leur variété formelle et stylistique. Ils ont donc avant tout une valeur documentaire, mais pas forcément symbolique.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie

Date d'entrée / prise en charge du bien :

02/1992