Retour à la recherche

Monnaie kanak (tête) - Monnaie kanak - Monnaie d...

Désignation

Monnaie kanak (tête)

Création/Exécution

Nouvelle-Calédonie : Pays ; 1900, antérieur à

Matière et technique

Bois indéterminé (xylème) ; Sculpté
Laine ; Sparterie
Fibres végétales indeterminées ; Sparterie

Mesures

Longueur en cm : 12 ; Largeur en cm : 3.5 ; Epaisseur en cm : 2

Numéro d'inventaire :

MNC 86.5.221

Objet associé

MNC 2008.12.38 Dessin à l'encre Collection MNC : Dessin de l'objet ; MNC 99.7.293 Enveloppe premier jour Collection MNC : Dessin de l'objet ; MNC 2011.0.133 Enveloppe premier jour Collection MNC : Original photographié

Description analytique

Tête de monnaie sculptée en bois, représentant un visage en ronde-bosse au milieu d'une tige de bois. Les yeux sont en boutons, entourant un nez triangulaire aux narines percées. Les sourcils saillants dépassent de chaque côté de la tête de même que le menton/ barbe. Des motifs au-dessus et sous le visage dépassent de chaque côté, donnant à l'ensemble l'effet du motif du noeud de l'interdit. Les deux tiges en bois, sont surtressées de fil de coton bleu et rouge, et de fibres végétales.

Fonctionnement et contexte

Dans l'ensemble de la Grande Terre, la monnaie kanak réunit la valeur des transactions contenues dans un échange et le sens de l'évènement au cours duquel il a lieu. Elle est aussi un médiateur entre le groupe et ses ancêtres. Considérée comme la représentation d'un homme, elle se compose de trois parties : la tête parfois sculptée, un corps fait de l'enfilage des perles de coquillage et un pied. Les trois parties sont indissociables lorsqu'elle est présntée au cours des cérémonies. Toutefois dans certaines régions de la Grande Terre (Koné), on détache la tête du reste du corps juste au moment du comptage de la monnaie. En effet, la monnaie qui ne circule pas est considérée comme ayant une puissance qui ne se révèlera qu'au moment du rituel. La vrai valeur prend essentiellement appui sur le discours qu'elle accompagne. Les fabricants de monnaie ne sont là que pour créer un objet, avec quelques références symboliques. Mais ce sont les utilisateurs qui lui donnent le pouvoir et la valeur reconnus par la tradition. La monnaie est considérée comme une personne. On peut lui enlever la vie. Ainsi en est-il d'une monnaie sans tête. Les têtes de monnaie sont des objets très rares et appartienent généralement aux maîtres des richesses d'un groupe. Ceux sont eux qui les réparent ou les fabriquent. Il existe pour cette tête de monnaie un dessin à l'encre du chine sur calque fait vers 1954 et mentionnant le numéro d’inventaire Chevalier dans le coin supérieur droit. Ce dessin devait être accompagné d’une notice tapée à la machine, ce qui n’est plus le cas. L’ensemble de cette documentation témoigne des objets du musée néo-calédonien rassemblés avant 1900 par le conservateur Bernier. Cette tête de monnaie fait ainsi partie des plus anciens objets en collection. Elle a été reproduite en timbre le 16 mars 1990 et le 24 octobre 2000.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie
"Arts de l'échange en Océanie" Musée de Nouvelle-Calédonie 07/02/2001 27/05/2001

Bibliographie

"Les arts kanak d'hier et d'aujourd'hui" OPT 2012 ; Page 35 - MT 27-09-2012: La demande initiale pour cette publication concernait un ouvrage de l'OPT de 96 pages qui devait être dénommé: "Le petit facteur". A priori la photo de cet objet ne figurait pas dans la demande d'autorisation?
LAFARGUE R. "Le droit coutumier en NC" 2012 MNCP ; Page 11
"Arts de l'échange en Océanie" MNC 2001