Retour à la recherche

Flûte gravée - Flûte - Instruments à vent - Musi...

Désignation

Flûte gravée

Lieu :

Ambrym : Ile
Malampa Province, Vanuatu
Vanuatu : Pays

Matière et technique

Bambou indéterminé: chaume (Bambusoidée - Poacée) ; Gravé (bois ou ivoire) ; Teinté

Mesures

Longueur en cm : 85 ; Diamètre en cm : 3.5 ; Poids (en g) : 150

Identification

MNC 97.5.8

Description :

Flûte terminale constituée d’un tuyau en bambou, avec deux trous. Une embouchure a été taillée dans la partie proximale, en forme de V qui se trouve dans le même alignement que les trous. Le tuyau est fermé à son extrémité distale, où deux parties de la paroi ont été conservées et découpées formant des projections garnies de "dents", qui symbolisent normalement la bouche d’un poisson. La flûte est entièrement couverte de dessins géométriques gravés, dont certains ont été noircis, représentant des éléments de la nature ou des personnages mythiques.

Fonctionnement et contexte

Dans l’archipel du Vanuatu, il existe de nombreuses variétés de flûtes, et à Ambrym, elles sont reconnues comme étant les plus richement gravées et les plus longues. Les dessins gravés sont des représentations complexes et stylisées de certains éléments naturels et religieux : motifs marins ou de jardins vivriers, visages d’esprit avec leur entremêlés, et plus rarement, motifs érotiques. Elles sont jouées principalement par les hommes lors de divertissement, de relaxation, d’accompagnement d’un récit traditionnel, d’un dessin sur sable, quelquefois pour accompagner certains aspects secrets de rituels funéraires. Certaines flûtes, ou certains airs de musique, sont utilisés pour renforcer l’effet des magies d’amour, pour faire pousser ou récolter des ignames . Texte écrit par les amis du musée de Nouvelle-Calédonie pour les "Inédits du musée" au mois d'avril 2010.

Exposition

"Les Noctambules 2016" première soirée Musée de Nouvelle-Calédonie 08/04/2016 08/04/2016
"Inédits du Musée" MNC-ALAM 2010 Musée de Nouvelle-Calédonie 2010 2010

Date d'entrée / prise en charge du bien :

10/07/1997