Retour à la recherche

Massue de Jet - Armes de jet - Armes - i-wau - V...

Description analytique

Massue monoxyle comportant un manche cylindrique et une tête avec une imposante gravure en relief sur tout le tour. Celle-ci est composée de trois lignes d'encoches (petites sur les extérieurs et grandes au milieu) et le haut de la tête est fendillé. Le manche de la massue est gravé de petites vaguelettes un peu effacées au niveau de la poignée. Il est entouré de deux cordelettes : une proche de la poignée, en fibres synthétiques, et une autre vers le milieu du manche en fibres de coco tressées.

Fonctionnement et contexte

D'après les ethnologues, les massues de jet sont censées frapper leur cible avec le manche plutôt qu'avec la tête. On trouve de nombreux types de massues ayant ces formes aux îles Fidji. Selon leur poids, et certaines de leurs décorations secondaires, elles seront davantage considérées comme des armes de guerre ou de cérémonie. En effet, selon Tessa Moriarty, "parmi toutes les cultures du Pacifique, Fidji est une des îles qui a peut-être montré le plus d’inventivité dans la création d'armes efficaces et redoutables. Un large éventail d'armes était fabriqué et les i-wau, ou selon le dialecte i-ravu (massues), de divers types étaient particulièrement favorisés. Bien qu'il y ait un large éventail d'i-wau, des formes particulières étaient considérées et respectées (…) Comme avec une grande partie de la culture matérielle du Pacifique, les i-wau étaient régulièrement ornés de motifs complexes et de motifs géométriques, qui auraient été appliqués par des artisans spécialisés après la fabrication de l'arme elle-même. Cela contribuait peut-être à ajouter une certaine virilité spirituelle à l'objet qui accompagnerait la personne au combat, l'aidant à se battre ou à mourir. Il y avait presque certainement une double fonction à l'ornement de poignée de l'i-wau. Au combat, cette zone serait fermement saisie sous la peau, transférant le pouvoir entre le combattant et la massue, mais aussi l'aidant à maintenir fermement l'arme". Cet objet a été acheté à un particulier en 1999.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie

Date d'entrée / prise en charge du bien :

19/07/1999