Retour à la recherche

Lame de hache de cérémonie "ostensoir" (partie d...


Description :

Morceau de lame de hache de cérémonie kanak, formant un croissant et constituée d'une plaque en nephrite polie de chaque côté et comportant deux trous forés, autour desquels la plaque est cassée.

Fonctionnement et contexte

Avant l'arrivée du fer en Nouvelle-Calédonie, des herminettes à lames de pierre étaient utilisées pour les travaux du bois depuis l'abattage des arbres au creusage des pirogues ou à la sculpture des flèches faîtières en passant par la confection des hampes de sagaies. La technique consistait à fendre un tronc dans sa longueur et à dégrossir à l'herminette chacune des deux moitiés obtenues jusqu'à l'épaisseur désirée. Le feu permettait de faciliter l'opération. On brûlait successivement, par couches, la surface et le volume de bois à extraire. Plusieurs lames en pierre ont été analysées par Christophe Sand, Russell Beck, Yoshiyuki Iizuka et Christophe Adams dans le cadre de leur article « Le « cycle de jade » kanak. Réévaluation archéologique d’un réseau d’échanges traditionnels (Mélanésie du Sud) » (Journal de la Société des Océanistes, 144-145 | 2017). Cette étude démontre que la pierre de cette lame de hache de cérémonie provient presque certainement d'un gisement de la région de la vallée de Tiwaka

Référence bibliographique :

"Le "cycle de jade" kanak. Réévaluation archéologique" Sand et al 2017