Retour à la recherche

(portrait de Gustave Gallet) - Titre - Sans titr...

Désignation

(portrait de Gustave Gallet)
Sans titre
Agrandissement au crayon d'une photographie

Lieu :

Papeete

Auteur :

Lemasson Henri En savoir plus

Nom : Lemasson
Prénom : Henri
Notice biographique : https://fr.wikipedia.org/wiki/Henri_Lemasson Henri Lemasson (1870-1956) était un employé des postes françaises à la fin du XIXe siècle et au début du XXe siècle. Il a été notamment responsable du bureau de Papeete dans les Établissements français de l'Océanie de 1895 à 1904, et de 1912 à 1920. Photographe, il a pris 186 clichés pendant ses séjours polynésiens, dont trois ont servi sur une série de timbres, les type Lemasson. L'ensemble du fonds photographique d'Henri Lemasson est consultable sous forme numérisée dans la salle de lecture du Centre des archives d'outre-mer [1] [archive] à Aix-en-Provence. http://histoire.assemblee.pf/articles.php?id=333 Receveur des postes, il arrive à Tahiti le 6 juillet 1895 et y reste jusqu'en 1904. Il fait un second séjour de 1912 à 1920, mais c'est à l'occasion du premier qu'il produit un travail qui le place dans la lignée de Spitz. Henry Lemasson, écrit le Père O'Reilly, « a une âme d'artiste sans en posséder tous les moyens ». Sans être un artiste il est le chroniqueur précieux de Tahiti sous l'administration des gouverneurs Gallet et Petit. Ses prises de vue de la ville, des districts, des îles - jusqu'aux Marquises et aux Tuamotu - sont agréablement descriptives. Il aime également faire poser ses amis, fonctionnaires comme lui, devant leur lieu de vie ou de travail. Receveur des postes, Henry Lemasson nous fait suivre l'évolution de son administration : nouvelle poste, facteurs au travail, et n'hésite pas à prêter ses clichés pour la réalisation de timbres. Mais les photographies d'Henry Lemasson, au delà de leur aspect descriptif, sont révélatrices de l'évolution de la colonie et de la société en train de se constituer. "D'où venons-nous ? Qui sommes-nous ? Où allons-nous ?" est le seul des tableaux de Gauguin à avoir été photographié dans l'atelier du peintre Les Français qui s'installent, militaires ou marins, la plupart du temps sont célibataires et ils ne tardent pas à chercher une compagne même s'ils continuent pour la majorité à épouser une compatriote. "Grand-mère et sa petite-fille", photographie de Lemasson 1896 Henry Lemasson est le photographe de ces hommes que décrit Raoul Girardet : « hommes aux uniformes marqués de l'ancre marine, conquérants fiévreux d'un immense empire, les fils des pharmaciens et des notaires de Bastia ou de Chateauroux, partis chercher un surcroît d'avancement ou de fortune aux bords du Mékong et du Niger, les boutiquiers, les fonctionnaires, les aventuriers, les missionnaires, les fervents de l'époque, les laissés pour compte de la société bourgeoise et les petits bourgeois eux-mêmes amateurs d'apéritifs et de repas de famille. Les voici saisis à un moment de leur destin, dans l'élan de l'aventure ou la banalité du quotidien ». Photographe des notables, il est significatif, qu'alors qu'Eugène Courret faisait le portrait des Gibson, des Dunett, que Spitz photographiait les Salmon, Henry Lemasson devient le portraitiste des Cardella, des Millaud, des Lagarde, des Goupil illustrant la montée en puissance politique et économique des notables farani du Conseil général. Fonctionnaire, notable, Henry Lemasson n'exclut cependant pas les Tahitiens de ses photographies. Il les fait poser individuellement, en couple ou en petits groupes, mais évite l'artifice du studio et, les disposant dans un décor naturel, leur confère une réalité, une identité, qui nous les rend plus proches. Certaines des photographies d'Henry Lemasson ont, à l'instar de Spitz, servi de support d'inspiration à Paul Gauguin. Ainsi, celle de deux femmes de Mataiea, datant de 1897, est indubitablement à l'origine de la toile « Mère et fille » peinte en 1901 ou 1902. Trois cent négatifs d'Henry Lemasson sont conservés aux Archives d'Outre-mer à Aix en Provence et de nombreux tirages de format 13x18 isolés ou réunis en albums ont été identifiés chez des collectionneurs privés. [Ch. Gleizal]

Epoque, datation :

1900

Matière et technique

Papier ; Fusain ; Agrandissement au crayon d'une photographie

Mesures

Hauteur de la feuille en cm : 59 ; Largeur de la feuille en cm : 49.5 ; Epaisseur en cm : 0.2
Hauteur avec cadre en cm : 69,5 ; Largeur avec cadre en cm : 59,2

Identification

MNC 98.4.65

Description :

Dessin au fusain de Henri Lemasson, réalisé d'après une photographie du Gouverneur Gustave Gallet (1850-1926), à Papeete (Tahiti) le 25 février 1900. On y voit le gouverneur en grande tenue de cérémonie brodée d’or aux feuilles de chêne et d’olivier, boutons dorés avec palme et trophée. Il porte trois décorations qui sont celles de Chevalier de la Legion d'Honneur, des Palmes académiques et de Chevalier de l'Ordre de la Couronne de Fer d'Autriche.

Inscriptions / marques

Signature ; H. Lemasson 1900
Annotation ; Français ; Annotation manuscrite située sous la marie-louise ; En bas à droite ; Papeete le 25 février 1900 H.Lemasson
Commentaire ; (manuscrit) ; Au dos ; Gustave Gallet 1850-1926 mon grand-père

Fonctionnement et contexte

Le musée possède deux autres portraits probablement réalisés au même moment de Mme Sylvie Charlotte Marteau épouse Gallet et de Mlle Marthe Gallet. Détaché au service topographique de la Nouvelle-Calédonie à l’âge de 22 ans, Gustave Gallet a passé l’essentiel de sa carrière sur le territoire. Il a dirigé la création des centres agricoles de Moindou, La Foa et Koné et a reçu par le Gouverneur Olry la médaille de Chevalier de la légion d’honneur pour sa participation à la répression de l'insurrection kanak de 1878-1879. Successivement chef du service des affaires indigènes puis directeur de l’Intérieur par intérim de la Nouvelle-Calédonie, il sera ensuite Gouverneur intérimaire puis Gouverneur titulaire des Établissements Français d’Océanie (actuelle Polynésie Française) de 1896 à 1902, date de sa retraite après avoir passé 30 ans en Nouvelle-Calédonie et en Polynésie. Cet objet ainsi que de nombreux objets océaniens collectés par Gustave Gallet ont été achetés en 1998 par le musée de Nouvelle-Calédonie auprès de son petit-fils.

Date d'entrée / prise en charge du bien :

01/07/1998