Retour à la recherche

Perçoir - Outil - Vie quotidienne

Description analytique

Le perçoir est un bâton de 70 cm en bois composé, à son pied, d’une pointe perforante en pierre (sur d'autres modèles la pointe peut être constituée d’un éclat de basalte, d’une dent de requin ou de coquillage) maintenue à l'aide d'un tressage croisé de fibres de coco tressées, passées par-dessus un morceau de tapa. Au centre, ce bâton est pourvu de quatre anneaux sculptés en relief, représentant le motif du noeud de l'interdit). Une cordelette de fibres de coco est enroulée à 1/3e de la longueur, et reliée à une pierre enroulée dans un morceau de tapa maintenu par un tressage croisé de fibres de coco tressées.

Fonctionnement et contexte

Pour utiliser cet outil, l’homme tient avec une main la tête de l’outil et avec son autre main tire sur la fibre végétale enroulée sur l'outil, ce qui crée un mouvement de rotation, permettant ainsi de percer un support. Cet outil sert particulièrement dans le perçage des pierres. Cet objet est attesté au "musée de Nouméa" par Sarasin, qui est passé en NC entre 1910 et 1912.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie

Bibliographie

"Ethnographie des Kanak de Nouvelle-Calédonie et des Iles Loyauté (1911-1912)" ; Planche 9, fig.6
SARASIN Fritz "Atlas zur Ethnologie der Neu-Caledonier und Loyality-lnsulane" 1929 ; pl 9. fig 6.