Retour à la recherche

Pagaie - Pêche - Objet de curios / fabriqué pour...

Désignation

Pagaie
Objet de curios / fabriqué pour la vente

Lieu :

Marquises (îles)

Epoque, datation :

1830-1880

Lieu :

Polynésie Française

Matière et technique

Bois indéterminé (xylème) ; Sculpté

Mesures

Longueur maximale en cm : 157 ; Longueur en cm : 106.5 (hampe) ; Largeur maximale en cm : 15 ; Epaisseur en cm : 7

Identification

MNC 86.3.28

Description :

Pagaie monoxyle, sans gravures, constituée d'une hampe de section ovale terminée par un pommeau saillant en pointe. La hampe est surmontée d'un plateau vertical oblong applati, comprenant une arête longitudinale dans l'axe de la hampe, sur un seul côté. Le plateau est surmonté d'une pointe dont les côtés sont renflés. Le plateau comprend des ébauches de gravures sur un des côtés, à gauche de l'arête.

Fonctionnement et contexte

Cette pagaie marquisienne fait partie d'une collection d'objets fabriqués sur place à la fin du XIXe et au début du XXe siècle pour le commerce avec les marins et les voyageurs européens. La forme inhabituelle des pagaies marquisiennes les rend aisément reconnaissables. L'uniformité de la forme et des proportions du "pommeau", ou de la "tête" de la pagaie surmontant le plateau, semble indiquer qu'il avait un usage défini. D'après des marquisiens interrogés par Ralph Linton, ethnologue américain, cette "tête" donnait un son agréable à la pagaie lorsqu'elle était plongée et poussée dans l'eau. D'autres disent que cela rendait la pagaie plus efficace en tant que massue lors des joutes maritimes; que cela évitait de fendre le plateau de la pagaie en la poussant contre les rochers; que cela permettait de reposer la pagaie en toute sécurité sur le sommet fourchu de l'outrigger; et que cela évitait au plateau de glisser de côté dans l'eau (Linton "Archaeology of the Marquesas Islands" 1923:315).

Exposition

"Nouméa-Papeete, 150 ans de lien et d'échanges" Musée de la Ville de Nouméa 03/09/2012 31/03/2013