Retour à la recherche

Jupe monnaie - Monnaie d'échange - Echanges céré...


Description :

Fibres de bourao nouées sur une cordelette et coupées pour faire la même taille. La bande est enroulée sur elle-même de façon à faire un cône. A l'extrémité intérieure est attachée une cordelette de poils de roussette tressés et teints.

Fonctionnement et contexte

"Les objets racontent... Arts de l'échange en Océanie" 2006 par Florence Klein: Mada jahî: la prestigieuse jupe de fibres. Roulée en forme de cône, la jupe-monnaie représentait la richesse des femmes et des filles de chefs kanak. L'origine de la jupe mada jahî est racontée dans le mythe du premier mariage du chef du clan Gony, dans la vallée de Hienghène : "Alors que le soleil suit sa course habituelle dans le ciel, il aperçoit un chef solitaire dans son champ d'ignames. Il envisage de lui présenter sa fille. Le lendemain, celle-ci accompagne son père et, du haut du ciel, contemple l'homme à son tour. Séduite, elle demande la permission d'aller le rencontrer. Le chef solitaire, ébloui par la beauté de la jeune femme, lui demande de devenir son épouse. Le soleil décide alors de sceller cette union. Arrivé au zénith, il fait descendre sa fille le long d'une corde qui s'enroule autour de sa taille, comme une jupe." Cette jupe en fibre de bourao et cordonnets de poils de roussette devint dès lors la monnaie traditionnelle utilisée pour prendre une épouse. Seules les femmes et filles de chef étaient autorisées à la porter. Présentées lors des cérémonies coutumières, les jupes étaient aussi échangées à l'occasion des deuils, naissances et adoptions. Les plus précieuses recelaient à leur base une monnaie de coquillage. LES JUPES-MONNAIES ONT AUJOURD'HUI DISPARU DES ÉCHANGES COUTUMIERS.

Exposition

Exposition permanente Musée de Nouvelle-Calédonie
"Arts de l'échange en Océanie" Musée de Nouvelle-Calédonie 07/02/2001 27/05/2001

Référence bibliographique :

KLEIN Florence "Arts de l'échange en Océanie" 2006
"Arts de l'échange en Océanie" MNC 2001